Encore des hésitations sur les couleurs

C’est assez étrange comme sensation ; cette impression que le mariage est encore loin et pourtant, ce léger stress, présent tous les jours, synonyme de l’angoisse que tout ne soit pas prêt à temps. Pourtant les préparatifs vont bon train. Hier, on a pu se mettre d’accord sur la musique. Après avoir réservé la salle, après avoir pré-sélectionné deux traiteurs pour le repas du soir, il nous restait à choisir le style musical, et, surtout, la forme.

Groupe ou DJ ?

Je m’explique. Mark voulait faire simple, et pensait que l’un de ses amis pourrait prendre le rôle de DJ de la soirée. C’est vrai que Fabrice a plutôt une bonne culture musicale et je ne doute pas qu’il saura faire danser les gens. Mais je crois que Mark souhaitait économiser sur ce point. Ah ! Les hommes ! Toujours prêt pour faire leur demande en mariage, la plus romantique qui soit, mais quand on passe au pratique…

De mon côté, je voulais un ou deux groupes. La musique en live, je trouve ça plus sympa, surtout pour la première danse. (D’ailleurs, petite aparté. Je soupçonne Mark de prendre des cours de danse de salon en secret pour être prêt le jour J). On a discuté de la chose autour d’un apéro avec les amis hier soir. Outre le fait qu’on ait pu tester quelques choix de vins, il fallait trancher la question de la musique.

En fait, il faut être réaliste, nous n’avons pas les moyens de faire venir un grand orchestre avec violons et section cuivre. Mais on a pu trouver un compromis. Et les amis sont d’accord avec cette idée. La salle possède une scène. Une belle scène en plus et l’acoustique est plutôt bonne. Par le biais de Maud, on a opté pour un bon groupe de Jazz-Soul, un peu classique pour l’ouverture du bal et la première partie de la soirée. Et ensuite, Fabrice a assuré qu’il prendrait le relais pour aller jusqu’au bout de la nuit. Comme ça, il profite du repas intégralement. Il s’amuse aussi avant de se déchaîner sur ses platines. Mark est content, moi aussi et le budget n’est pas explosé.

Choisir les couleurs

Maintenant, reste à régler les tenues des témoins et garçons et filles d’honneur, et la déco de la salle. Si nous sommes à peu près d’accord sur les coupes des vêtements, le style et l’ambiance générale, il reste à gérer les couleurs.

Il faut que l’on puisse retrouver une harmonie entre les vêtements et l’habillage de la salle. Et le groupe mange le budget prévu pour une décoratrice. Nous devons donc nous y coller seuls. Le problème, c’est que les parents de Mark sont assez classiques, et je crains un peu leur réaction quand nous allons leur dire que nous aimons beaucoup les couleurs funky… Ils participent aussi au financement de la fête, et c’est logique qu’ils s’y sentent bien. Je pense que nous devrons donc faire quelques compromis sur ce point.

Mais bon, il est déjà tard et j’ai besoin de repos. Je vais laisser mûrir cela dans mon esprit et je vous en parlerai dans mon prochain post.

Merci.

.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *